Robinet d’incendie armé


Les risques d’incendie sont nombreux et peuvent se concrétiser sur une simple petite erreur ou un oubli. Les espaces publics doivent obligatoirement avoir un système de lutte anti-feu pour ne pas mettre les personnes qui circulent et qui sont en visite sur les lieux en danger. Le dispositif anti-incendie doit également être mis en place pour ne pas que le feu se propage et que les biens qui s’y trouvent ne soient pas endommagés. Bien entendu, une personne qui est profane en matière d’extinction de feu ne peut pas obtenir le même résultat qu’une autre personne qui a reçu une formation sur le sujet. Seulement, en ayant des notions sur ce qu’elle doit faire et en intervenant à un début d’incendie, elle peut sauver un maximum de matériels et de vies.

Les bons résultats sont d’autant plus probants quand l’action se déroule dans les premiers instants c’est-à-dire dans les premières minutes. En effet, si rien n’est intenté dans ces minutes qui sont cruciales, le feu aura le dessus et anéantira tout en cendres.

Il ne faut pas croire que les incendies et les malheurs n’arrivent qu’aux autres ; surtout quand on sait qu’il se déclenche un incendie toutes les 2 minutes en France. Aussi, sans vouloir attirer le mauvais œil, il est primordial de rester paré et prêt à affronter toutes les éventualités de risques de ce sinistre.

Les établissements recevant du public ou ERP sont encore plus concernés que les maisons des particuliers et doivent être équipés d’instruments de lutte contre le feu conformément aux normes exigées par des règlementations en vigueur dans le pays.

Le robinet d’incendie armé fait partie de ces équipements de premiers secours pour venir à bout d’un début de feu. Il peut être utilisé pour maîtriser cet élément destructeur en attendant l’arrivée des pompiers.

De plus, la présence de ces équipements rassure et donnent du crédit aux établissements au niveau de la sécurité.

 

Description du robinet d’incendie armé


Le robinet d’incendie armé est l’ensemble d’un tuyau semi-rigide mesurant entre 20 et 30 mètres, d’un dévidoir qui peut être pivotant d’au moins 170° et sur lequel est enroulé le tuyau. Pour les tuyaux de 19 et 25 mm le diamètre minimal est de 20 cm et pour ceux de 33 mm de 28 cm. L’eau sort d’un orifice qui permet de contrôler le type de jet qui en découle : jet bâton ou jet diffusé qui doit suivre la norme NBN EN 671-1 qui impose une portée minimale de 10 mètres pour le jet droit, de 6 mètres pour le jet diffusé en nappe et de 3 mètres pour un jet diffusé conique.

Le robinet d’incendie armé peut donc être rangé dans une sorte d’armoire pour être à l’abri de intempéries mais doit être reconnaissable et accessible en tout temps.

Pour être prêt à l’emploi au moment voulu, il doit être constamment alimenté en eau (sous eau) pour faire sortir la pression et le débit dont il est pourvu. Il est généralement alimenté par une canalisation d’eau en pression, desservie par les conduites publiques.

Le diamètre intérieur du tuyau est important dans le choix du RIA ou robinet d’incendie armé. Voilà pourquoi, il doit être indiqué de cette  manière : DN (qui signifie diamètre nominal) suivi de chiffres séparé par un /. Les chiffres précédant le / désignent le diamètre intérieur du tuyau et ceux qui le succèdent le diamètre de l’orifice de refoulement.

Voici les RIA les plus courants : DN 19/6, DN 25/8, DN 33/12.

Le DN 19/6 a une pression de 12 bars au maximum et une portée de jet bâton de 13.5 m.

Le DN 25/8 a une pression de 12 bars au maximum et une portée de jet bâton de 16 m.

Le DN 33/12 a une pression de 9 bars au maximum et une portée de jet bâton de 19 m.

Ainsi, compte tenu de ces données, il est opportun de dire que les DN 19/6 sont appropriés pour les locaux à risques courants, les DN 25/8 pour ceux à risques particuliers et les DN 33/12 pour les locaux industriels ou les installations classées.

 

Les avantages du robinet d’incendie armé


L’avantage que le robinet d’incendie armé a par rapport aux extincteurs, qu’ils soient portatifs ou mobiles, c’est que sa durée de fonctionnement ou son autonomie n’est pas limitée car il est raccordé à une source d’eau et le tuyau reste constamment sous eau.

De plus, le RIA peut être facilement mis en route et peut être utilisé par une personne non expérimentée.

Le robinet d’incendie armé a une longue portée et est très efficace pour les feux de classes A, c’est-à-dire les feux de matériaux solides ou les feux secs ou « braisants » (qui brûlent en formant de la braise) comme on les nomme à l’exemple des feux de bois.

L’eau est très efficace pour éteindre un feu de ce type puisqu’il a des propriétés de refroidisseur. Il est à souligner que pour arrêter un incendie et stopper une combustion, il faut supprimer l’un des 3 éléments du triangle du feu. Dans ce cas précis, c’est l’élément de chaleur ou l’énergie d’activation qui est éliminé quand l’agent extincteur (l’eau) attaque la base des flammes. Par ailleurs, une fois que l’eau est en contact avec la chaleur, il y aura formation de vapeur et cette dernière va étouffer le feu en supprimant un autre élément du triangle du feu : le comburant qui est ici l’oxygène ou l’air.

Cependant, le robinet d’incendie armé est prohibé pour les feux touchant des installations électriques sous tension de plus 1000 volts et pour les feux de métaux (classe D). En effet, l’eau est un excellent conducteur d’électricité et son utilisation dans les cas susmentionnés est dangereuse.

Néanmoins, le déroulement du tuyau ne peut se faire par une seule personne contrairement aux extincteurs qui ne nécessitent pas une entraide. En outre, si un feu se déclenche à un étage supérieur ou inférieur ou à plus de 30 m du dévidoir, alors, le robinet d’incendie armé sera inutile et son emploi sera infructueux car un RIA est conçu pour faire 30 mètres au maximum.

 

Les règlementations pour un robinet d’incendie armé


Le jet doit pouvoir atteindre tous les points du compartiment où se trouve le dévidoir et il doit y en avoir un dans chaque compartiment de plus de 50m2.

La norme NBN EN 671-3 établie le fait qu’une maintenance doit être effectuée tous les ans afin que le robinet d’incendie armé reste en bon état de fonctionnement.