De nos jours, des cas d’incendie entraînent des conséquences mortelles sur la vie de l’homme. Selon les études, le nombre de décès et les dommages matériels causés par des incidents ne cessent d’augmenter dans tous les pays du monde entier. Alors, pour combattre l’incendie, il faut utiliser des instruments appropriés comme les extincteurs. Ces derniers sont conçus pour éteindre un feu grâce à ses produits anti-incendie.

Il existe plusieurs types d’extincteur sur le marché. Il est à noter que la connaissance du principe sur le maniement de ces appareils est indispensable pour éviter tout autre danger. Pour assurer la sécurité et la protection biens et matériels, la conservation des extincteurs est obligatoire surtout dans les lieux fréquentés par le public comme les établissements professionnels, les lieux publics, les centres de santé et même à la maison. A cet effet, de nombreux points de vente proposent déjà ces instruments d’extinction avec énormément de choix.

Généralement, les extincteurs se scindent en trois sortes telles les fixes, les mobiles et les portatifs. Leurs modes d’utilisation sont similaires malgré la diversité des agents extincteurs qui les renfermèrent. Mais ceux qui les différencient sont les classes de feu et les quantités. Il existe aussi des modèles typiques pour divers moyens de transport terrestres, aquatiques ou aériens. En tant que matériel de secourisme, ces appareils doivent rester en bon état, car l’utilisation des matériels déficients peut entraîner des autres accidents ou augmenter les risques de danger. Alors, il faut alors effectuer la maintenance d’un extincteur pour garantir la sécurité et la protection contre les incendies.

 

Définition de la maintenance d’un extincteur


Les extincteurs sont les seuls matériels d’extinction pour éteindre les feux. Procéder une maintenance s’avère importante. Il s’agit d’un ensemble de procédures à suivre pour que les extincteurs restent constamment fonctionnels. L’objectif est de maîtriser un début d’incendie pour échapper toute ampleur à l’aide de ces appareils et pour ne pas perdre de temps à trouver des anomalies dans un cas d’urgence. Des organismes comme l’INRS ou Institut National de Recherche et de Sécurité conseillent également de faire de contrat de contrôle avec les concepteurs ainsi que les revendeurs. Ces derniers sont engagés, en effet, à procéder à cette maintenance d’un extincteur.

En général, un métier d’entretien se compose en trois points importants. Il s’agit alors l’inspection, la révision et la recharge de l’appareil. Tout d’abord, l’inspection permet aux utilisateurs de vérifier périodiquement leur engin. Ils doivent contrôler si leur extincteur reste bien à leur place. Ils sont aussi contraints de tenir la vérification régulièrement et la fonctionnalité de ces appareils comme leur visibilité ainsi que les indications qui sont encollées sur le cylindre de l’extincteur. Ensuite, à propos de l’inspection, cette procédure doit être faite mensuellement suivant le choix de son propriétaire. Ce dernier peut consulter les spécialistes ou les personnes expertes en inspection.

Ces personnages doivent être capables de reconnaître toutes les anomalies pouvant se présenter sur ces appareils d’extinction. Ils doivent, de plus, faire des comptes-rendus d’après leur inspection aux usagers qui devront, à leur tour, prendre les décisions ou mesures utiles pour la réparation de ces équipements de secourisme. En un mot, il faut que ces professionnels se disposent d’une attestation reconnue. Et enfin, la recharge extincteur fait partie également d’une maintenance d’un extincteur. Ce procédé ne doit pas être à minimiser après usages excessifs, même si les utilisateurs n’utilisent que des parties de leur contenu. Cela consiste à avoir un appareil plein à chaque utilisation. Cette mesure d’usage est très utile pour éviter les mauvaises surprises. A noter que cette recharge doit être obligatoirement effectuée par des personnes qualifiées.

 

Les atouts de la procédure de maintenance d’un extincteur


L’entretien d’un extincteur est nécessaire pour faire face à un d’incendie. Cette action reste alors une obligation, ainsi que des lois sont également en vigueur sur cette obligation. Le but est de rester toujours serein quand un incendie se produit. Son usage devient indispensable pour garantir et garder des vies ainsi que de minimiser les dégâts que ce soient humains ou matériels. Toutefois, il ne faut pas se tromper car les extincteurs n’ont jamais servi ne doivent pas considérer comme neufs, vu que  le temps et la poussière peuvent entraîner des effets négatifs sur le matériel à long terme.

De plus, les agents d’extinction ne sont pas des substances éternels car ils peuvent subir des conséquences durant le temps, c'est-à-dire, la qualité de ces produits extincteurs peut se détériorer et changer. Cela entraîne des risques dans lesquels ils ne peuvent plus être efficients que le jour de leur sortie d’usine. Cet entretien consiste alors à maintenir à jour l’efficience de l’appareil. Si la maintenance d’un extincteur est faite dans les règles normales, on pourra avoir un extincteur à la hauteur de l’exigence des utilisateurs dans des situations critiques.

Autrement, des articles du code de travail recommandent une maintenance des appareils et équipements de protection dans les lieux de travail. En d’autre terme, cette action est très indispensable pour éviter de se retrouver des appareils défectueux lors d’une extinction. Par conséquent, la mise en place et l’entretien d’un extincteur sont régis par des règles et des lois en vigueur, comme l’arrêté du 20 Mai 1963 abrogé par l’arrêté du 21 Novembre 1996 portant sur les contrôles et des vérifications réguliers adoptés par les fabricants, avant la commercialisation, et les usagers. Cette maintenance reste donc primordial parce qu’il sert à définir si un appareil est en bon état ou non pour procéder à la réparation ou même à un remplacement par un nouvel extincteur.

 

La maintenance d’un extincteur et la tenue du registre de sécurité


L’entretien de ces extincteurs concerne seulement l’apparence extérieure d’un extincteur. Des tests complets de l’outil sont essentiels pour garantir son bon fonctionnement. De plus, il faut mentionner les résultats de ces vérifications ainsi que les pièces justificatives dans le registre de sécurité. La tenue de ce journal est conseillée pour conserver tout historique de la maintenance d’un extincteur. Toutes les informations réunies lors des contrôles et de la révision doivent être bien consignées dans ce document. La connaissance de cet historique peut servir dans la suivie de la maintenance. Les propriétaires d’un immeuble ou d’un grand lieu public sont sensés à savoir les travaux déjà effectués et prévoir à l’avance les dates de futures vérifications.