Les extincteurs


Dans le domaine des travaux de lutte contre l’incendie, les extincteurs sont inclus parmi les moyens incontournables pour l’atteinte des objectifs socio-économiques, telle la réduction du taux d’incendie domestique. Pour parvenir à ce contexte, il existe différents fondements sur les extincteurs qui nécessitent d’être étudié, ou même d’être mis en pratique. Cela commence alors par la compréhension de l’utilité desextincteurs ; ce, par la connaissance des classes de feu.

 

Déterminer les extincteurs selon les classes de feu

 


Théoriquement, on pourrait distinguer cinq classes de feux qui pourraient être classé suivant un niveau alphabétique de A en F, hormis le E. La classe de feu A concerne alors les incendies engendrés par les solides secs, tels les cartons, les bois, certains plastiques et les tissus. De ce fait, le modèle approprié à ce combustible est l’extincteur à eau pulvérisée avec additif.

Surpassant la propriété chimique et la pression de l’eau de robinet, cet agent extincteur étouffe rapidement un feu naissant sur cette catégorie de combustible. Par ailleurs, le feu en classe B se réfère aux incendies engendrés par des liquides ou gaz inflammables, comme les graisses pour l’automobile, les peintures, l’alcool, les goudrons, les vernis et les hydrocarbures.

A cet effet, on parlera surtout de l’extincteur dioxyde de carbone. Il s’agit alors d’un gaz agent extincteur qui soustrait efficacement la propriété chimique d’un feu gras. Entre autres, les feux de classe C sont les feux de gaz. Cela consiste fréquemment les explosions des gazinières. Ainsi, l’équipement anti-incendie approprié est l’extincteur poudre BC.

Ce dernier est alors un élément palpable qui agit par étouffement sur le feu. Par la suite, la classe D en incendie concerne les feux de métaux comme l’aluminium, le magnésium, le titane etc. Reconnu par sa complexité, le meilleur agent extincteur pour traiter cette situation est toujours la poudre BC qui pourrait avoir un certain effet refroidissant sur le feu. Enfin, la classe F en incendie est surtout les feux des produits gras en cuisine, comme l’huile végétale ou animale. Pour cette classe, le contenu poudre pour l’extincteur est également le plus propice, le carbonate de potassium ou l’acétate d’ammonium.

 

Les variantes sur les extincteurs

 


On a pu alors déterminer les variantes d’extincteur en fonction de leurs agents d’extinction plus précisément. Cela pourrait effectivement être du CO2, de l’eau pulvérisée avec additif émulseur ou mousse ou de la poudre ABC. Par ailleurs, dans le marché des équipements anti-incendie, on pourrait également déterminer différentes typologies d’extincteur selon ses finalités. Il en existe alors des modèles spécifiques pour les voitures, les transports de plaisance comme les bateaux et les avions.

Sinon, il existe de nombreux types spécifiques pour les grands locaux, comme : les entreprises, les hôpitaux et même les restaurants et les écoles. Les exceptions faites pour les endroits d’installation de cet appareil d’extinction sont les chaudières ainsi que les salles d’eaux, c’est-à-dire, tous les endroits qui pourraient sujet d’humidité. Toutefois, on pourrait encore distinguer ce matériel selon ses raisons d’utilisation. Comme quoi, il existe des modèles portatifs qui sont surtout destinés aux sauveteurs, sinon aux militaires qui partent en mission.

Entre autres, les modèles mobiles consistent surtout la protection anti-incendie pour les particuliers. Pour cause, il pourrait être déplacé facilement en cas de déménagement. Finalement, l’extincteur fixe est le plus utile pour sécuriser un endroit spécifique, par exemple dans les entrepôts, les débarras et même les garages.

 

Le mode opératoire des extincteurs



Quelles que soient les catégories de cet appareil d’extinction, son système de fonctionnement reste le même. Pour bien étudier ce système, il est nécessaire tout de même de porter une considération sur la structure de l’extincteur même, en temps que contenant. La plupart du temps, ce matériel se présente en une bouteille rouge à base d’acier inoxydable qui pèse environ 2kg ou plus. Par ailleurs, il est souvent remarqué par ses mesures strictes de sécurité. Toutefois, le mode d’utilisation de cet appareil d’extinction devrait être largement approfondi durant les formations anti-incendie.

On peut aussi trouver des indications collés sur cet appareil d’extinction. Pour cause, il ne devrait nullement se contenter des phases théoriques. En effet, les pratiques sont les plus encouragées en vue d’une utilisation efficiente de cet engin. Il serait alors plus judicieux que le mode opératoire de cet équipement de prévention incendiaire s’acquière dans les centres professionnalisant de préventions incendiaires. Par la même occasion, les apprenants auront l’opportunité de se familiariser non seulement avec cet équipement, mais aussi avec les accessoires qui vont avec.

 

Les accessoires qui vont avec les extincteurs

 


Dans la plupart des marchés des équipements anti-incendie, un extincteur est fourni avec sa housse de protection ainsi que son support. En outre, un détecteur de fumée va toujours de pair avec cet équipement pour les clients assez vigilants. L’addition de ces deux matériels permet alors d’assurer une parfaite protection incendie pour un local.

Ceci dit, afin d’assurer un bon fonctionnement de l’extincteur, l’engin lui-même devrait être fourni avec des séries d’articles qui assureraient son autonomie. D’ailleurs, les distributeurs spécialisés en équipements anti-incendie ont toujours le réflexe de proposer ces accessoires utiles à ses clients. Ainsi, ces accessoires sont aussi disponibles auprès des revendeurs spécialisés en équipements anti-incendies. Similairement à ces conseils pour les accessoires, la maintenance de l’appareil extincteur est également une des conditions d’optimisation de la protection incendie pour les particuliers, comme pour les professionnels.

 

La maintenance des extincteurs

 


Certains textes juridiques français stipulent le fait que la maintenance de l’extincteur est une obligation. Pour cet effet, il existe des spécialistes qui sont parfois des fonctionnaires, dont la responsabilité est non seulement d’inspecter l’état de cet équipement, mais aussi de faire le nécessaire si celui-ci est probablement endommagé. Pour ce genre de service, l’Internet fournit les détails de contacts ainsi que la liste des procédures à suivre afin d’y procéder. On pourrait alors mentionner au préalable que cette maintenance se fait périodiquement. Par ailleurs, elle nécessite une somme plutôt abordable et adaptée à toutes les portées. Dans ce cas, on pourrait envisager d’en faire un devis gratuit sur le lien des prestataires de service pour ce domaine.

En somme, actuellement les extincteurs sont devenus un équipement au pôle de la tendance en matière d’équipement anti-incendie. Toutefois, la problématique réside dans la méconnaissance flagrante de ses principes et de ses fondements. Il importe alors à tous les acteurs promoteurs des travaux de lutte contre l’incendie de vulgariser ces informations qui s’avèrent sûrement indispensables.