Extincteur cuisine pour éliminer les feux de cuissons


Tous les pays du monde semblent être préoccupés par la lutte contre l’incendie. C’est évident car cette catastrophe est  parmi les principales sources de bouleversement au niveau de la société. Elle peut entraîner la destruction de divers matériels et constructions.

Mais aussi, c’est, surtout, suite à cet accident qu’on rencontre plusieurs décès. Des études statistiques ont révélés que la principale origine d’incendie domestique est les feux relatifs aux cuissons. De ce fait, ces derniers doivent être pris en charge, dès le début, à l’aide d’un extincteur cuisine.

 

Caractéristiques d’un extincteur cuisine

 


De petite taille, l’appareil est facile à emporter. Généralement, il est formé par un réservoir tubulaire arrondie, un tuyau et un robinet. La matière principale que les fabricateurs utilisent lors de la conception de l’appareil est le métal.

L’appareil contient d’agent extincteur réservé pour les feux de cuisines. Lors de sa mise en service, il projette les substances au niveau de la base de flammes. Certains appareils sont dotés d’une pression permanente mais d’autres à pression auxiliaire. Ces derniers modèles sont équipés d’un sparklet facilitant l’entretient de l’appareil.

Afin d’éviter son usage inopiné, il est doté d’une goupille de blocage enveloppée par un plomb. Aussi, il est équipé d’une poigné pour facilitant son portage.

 

Modèles d’extincteur cuisine

 


Les principales sources de feux dans les cuisines sont les huiles de cuissons dans la poêle et la friteuse. Ceux-ci figurent parmi les feux de classes B, dits « gras ». De ce fait, l’agent extincteur dans un appareil doit correspondre à ces feux afin que l’opération soit menée à la réussite. Cette précaution permet, également, d’éviter d’autres risques supplémentaires ; par ce qu’il existe certains matériels qui sont dangereux pour les feux de cuisines.

Deux types d’agents extincteurs s’avèrent être plus efficaces pour ces types de feux : le dioxyde de carbone et le frigorigène.

 

Les différents agents extincteurs pour l’extincteur cuisine

 

Le frigogène

Cet outil est de petite taille et, aussi, à faible pression contenant une substance prenant la forme de liquide ou de gaz. Ce changement dépend de la température ambiante. Ce genre d’extincteur est réservé, uniquement, aux feux de cuisines.

Le gaz carbonique

Le dioxyde de carbone est un gaz sans couleur ni odeur. C’est l’agent extincteur le plus efficace ; donc plus utilisé pour éteindre les feux de cuisines. Lors de sa sortie de l’appareil, sa température est extrêmement froid (-78°C). A une chaleur à partir de 179°C, la neige carbonique est devenue plus léger que l’air environnant. Ainsi, il agit, efficacement, sur les feux des liquides. Aussi, il peut éteindre les petits feux de gaz et d’origines électriques. Ce sont ces efficacités sur ces types de feux qui rendent le CO2 idéal pour éliminer les feux présentant dans les cuisines. Ce genre de substance d’extinction ne paut pas être utilisé sur les feux de classes A s’ils ne sont pas assez importants et surtout s’ils ne permettent pas la formation de braises (exemple : tissus, papiers etc.).

Le dioxyde de carbone est connu par sa capacité d’éteindre les feux sur des appareils électriques dont les tensions sont moins de 5Kv. Parmi tous les types d’extincteurs, c’est l’unique appareil permettant d’isoler une victime des feux électriques de la source d’électricité. Après la mise en service d’un appareil à CO2, aucune trace n’est aperçue aux alentours ; en effet, c’est l’appareil d’extinction le plus utilisé dans les locaux informatiques et surtout dans les cuisines. Comparé à d’autres types, cet extincteur s’avère être le plus lourd mais, réagit, rapidement, devant la chaleur. Un petit matériel suffit donc de prendre en charge l’extinction du début d’incendie dans les cuisines. L’idéal c’est qu’il est facilement transportable.

Le CO2 éteint les feux par étouffement tout en diminuant, brusquement, le tau d’oxygène présent aux alentours. Quelquefois, il agit par refroidissement, suite à sa basse température lors de sa sortie de l’appareil. Mais encore, il peut éteindre la flamme en séparant l’espace en feu de l’air. Suite à l’évolution de la technologie, il existe, actuellement, des extincteurs CO2 automatique qui se déclenchent automatiquement, devant les feux de cuisines.

 

Avantages  de l’extincteur cuisine

 


Comme tous les autres modèles d’extincteurs, il permet d’éviter l’incendie. De ce fait, il réduit les risques de destruction, sachant que les feux de cuisines sont les principales sources d’incendie dans bon nombre de logements. Cet extincteur CO2 prévient donc  l’accroissement du taux de mortalité. Etant beaucoup moins salissant, il évite la pollution à l’intérieur des cuisines.

Conçu en petite taille et facile à emporter, ce genre d’extincteur élimine les feux des huiles et d’origines électriques dès son début. D’où, il est très indispensable car il occupe une place importante sur la lutte contre l’incendie domestique. Jusqu’à présent, il n’existe aucune loi recommandant l’installation d’extincteur cuisine dans toutes les habitations. Toutefois, vu les avantages qu’il apporte, c’est un matériel qui ne doit pas être omis.

 

Prendre soin de son extincteur cuisine

 


Ce type d’extincteur doit être, aussi, vérifié, périodiquement, pour s’assurer qu’il soit en bon état. Il faut, également, rappeler que l’appareil ne doit plus être utilisé après sa date de péremption. Et, bien évidemment, il doit être mis hors de la portée des enfants.

Sa vérification est à la charge des personnes compétentes. Selon le décret du 20 mai 1963 modifié, l’entretient des appareils se fait tous les trois mois, tous les ans et tous les 5 ans.

Trimestriellement

Un personnel compétent comme l’agent de sécurité incendie vérifie l’état extérieur de l’appareil. Il contrôle si ce dernier s’installe dans son emplacement idéal ; c'est-à-dire dans un endroit facilement visible et accessible.

Annuellement

Un personnel confirmé ou un organisme qualifié effectue le contrôle de la pression interne des appareils permanents, le sparklet, les poids d’agent d’extinction, l’état du corps et des joints, le test du mécanisme, le démontage etc.

De manière quinquennale

Les services de mines réalisent le ré-éssais des extincteurs de types permanents

D’après tout cela, l’entretien extincteur est imposé par la loi et varie selon le type de l’appareil.

Comme conclusion, l’extincteur cuisine est un appareil unique et très efficace sur la lutte contre l’incendie domestique. Un appareil peut durer plus longtemps que possible surtout s’il est entretenu, régulièrement, et placer dans des endroits pouvant conserver son bon état.