L’extincteur neige carbonique

En cas d’accident occasionnant des blessures graves sur une personne, il est possible de faire appel aux divers services de secours. Pour les urgences incendiaires, les gens peuvent contacter le service des pompiers. Cependant, il arrive que certains cas obligent le témoin à prendre les choses en charge afin de limiter les dégâts. Dans le domaine médical, il est possible de faire usage de la trousse de premiers soins. En matière d’incendie, un ensemble de matériel et d’équipement anti-incendie est également disponible. Cela concerne principalement la couverture anti-flamme et l’extincteur.

 

L’extincteur dans l’ensemble


Par rapport à son homologue la couverture anti-feu, l’extincteur est l’instrument de prévention incendiaire le plus répandu et le plus utilisé au monde. Son principal avantage sur la couverture est qu’il offre une plus grande variété. Cela en raison des multiples variations dont sa forme et son contenu font l’objet.

Il s’agit d’un appareil ou d’un dispositif anti-feu qui agit par pulvérisation d’une substance extinctrice sur un foyer incendiaire. Il est destiné aussi bien à l’usage professionnel que domestique. Dans le cadre professionnel, il complète l’attirail du sapeur-pompier et, est nettement plus performant que le modèle utilisé par le grand public.

L’instrument est toujours constitué d’un réservoir cylindrique et d’un robinet de sécurité. Le réservoir contient une substance extinctrice qui va servir à éteindre le feu. Le conditionnement de cet agent extincteur se fait constamment sous une haute pression ; ce qui permet également la pulvérisation. Le robinet de sécurité est un dispositif qui scelle hermétiquement la bouteille pressurisée. L’appareil se présente sous 3 formes. Dans une version portative, il comporte un tuyau qui donne plus de précision dans le guidage de la pulvérisation. Le modèle d'extincteur mobile a un volume plus important, mais reste peu pratique au déplacement. Il est monté sur un dispositif de roulette et comporte également un tuyau de guidage. La variété extincteur fixe constitue le système anti-incendie des maisons ou des immeubles. Son volume est largement supérieur aux 2 autres modèles. Elle ne comporte pas de tuyau de guidage, mais elle est reliée à un système de canalisation.

En fonction de la substance extinctrice utilisée, l’appareil comporte également plusieurs variétés. Effectivement, il existe différentes sortes de produits chimiques pour constituer la matière extinctrice d’un modèle donné. Le réservoir contenir de l’eau tout simplement, de la mousse, du CO2 (pour l’extincteur neige carbonique), de la poudre ou encore du halon.

 

Précision sur l’extincteur neige carbonique


La nature même de la neige de carbone fait l’objet d’une confusion. Elle est pour la plupart du temps considérée comme une substance additionnelle de certains agents extincteurs. Il arrive également qu’elle soit prise pour une autre sorte de produit chimique anti-feu. Cependant, toutes les versions s’accordent pour dire que cette mousse spécifique est obtenue à partir de gaz carbonique.

Gaz carbonique, anhydride carbonique ou encore neige carbonique sont les nombreuses appellations que l’on peut donner au dioxyde de carbone plus communément connu par le symbole CO2. Il s’agit d’un agent chimique qui est souvent à la base de la fabrication de substance extinctrice.

L’extincteur neige carbonique ou la machine anti-feu à CO2 est principalement utilisé à usage domestique. Pour des questions d’ordre hygiénique, l’appareil à dioxyde de carbone intéresse le grand public. Effectivement, le gaz est incolore et ne laisse aucune trace après vaporisation ou pulvérisation. Ce qui n’est pas le cas de la poudre qui laisse beaucoup de résidus et des saletés.

Le CO2 est un gaz conditionné dans l’extincteur neige carbonique sous sa forme liquide sous une haute pression et une température extrêmement basse. Une pression qui tourne généralement autour des 80 bars et une température allant jusqu’à -78°C. Dans cette mesure, la neige carbonique peut désigner un autre état du gaz. Effectivement, ces paramètres de conditionnement peuvent influent sur l’état du gaz sous sa forme liquide. En raison d’un processus de solidification, le liquide se transforme en neige.

La mousse carbonique désigne aussi l’état du gaz lors de sa sortie de l’extincteur neige carbonique. A cause de l’action de pulvérisation, de la variation brutale de la pression et des conditions thermiques, la forme ou l’état du gaz peut faire l’objet de modification. Ainsi, lors de la vaporisation, le CO2 se présente sous forme de mousse à base de carbone.

 

Usage de l’extincteur neige carbonique


D’une certaine manière, l’appareil à neige de carbone est assimilable à celui rempli de CO2. De ce fait, l’extincteur neige carbonique utilise les propriétés du gaz pour agir sur les flammes.

La réaction de combustion met en scène 3 éléments. L’ensemble de ces 3 éléments est désigné par un concept que l’on appelle le triangle du feu. Il s’agit d’un concept qui reprend les mêmes principes que celui de la chaîne du froid ; sauf que les 2 diffèrent par la condition thermique.

Le triangle du feu est une sorte de rétrospective du processus de la combustion. Le phénomène est possible seulement dans la mesure où tous les composants du triangle sont réunis. Ces éléments sont le combustible, le comburant (l’oxygène contenu dans l’air) et l’énergie permettant la réaction.

L’interruption de la combustion consiste à un isolement de l’un des composants du triangle. En premier lieu, on peut procéder par étouffement, c’est-à-dire, on prive la réaction de comburant. Ensuite, on peut avoir recours à l’isolement du combustible, c’est-à-dire, il est séparé du comburant. Par inhibition, il est également possible de rendre inactif le combustible. En dernier recours, on peut agir sur l’énergie d’activation par refroidissement.

L’agent anti-feu de l’extincteur neige carbonique agit principalement par étouffement sur un foyer incendiaire. Lors que le contact entre le CO2 et les flammes s’effectue, la mousse de carbone se forme. La mousse en question opère à une réduction massive de la concentration en oxygène, ce qui amène à l’étouffement de feu. C’est l’unique mode d’action du produit de l’appareil. En effet, en dépit du froid dans lequel le gaz est conditionné, il n’agit pas par refroidissement.

L’extincteur neige carbonique est indiqué pour les types d’incendie présentant des feux de classe B et C. Le dispositif montre son efficacité qu’uniquement sur les flammes et non sur des braises. Les propriétés du CO2 sont idéales pour les faibles feux impliquant des appareils électriques. Pour les feux de cuisine, il vaut mieux s’en tenir à la couverture de survie ; il en est de même pour le cas des personnes en flamme.